Pratique

Ma trousse de toilette de voyage

En voyage, les problématiques majeures concernant les bagages sont le poids et la place.
En plus du poids et de la place, la trousse de toilette ajoute la question des liquides. Qui n’a jamais eu une bouteille de shampoing ou de gel douche qui coule dans sa valise, ou pire explose ? Malgré toutes mes précautions, j’en ai fait les frais à quelques reprises. Si, en plus, vous voyagez léger avec seulement un bagage à main en avion, les contenants sont limités à 100mL.
Petit à petit, j’en suis venue à trouver des solutions alternatives pour nombre des produits que j’utilise pour ma toilette. J’utilise très peu, voire pas, de crèmes, soins ou maquillage donc je ne vous présente que les basiques dans cet article. Et le mot magique ici est solide !

Mes astuces pour remplacer…

le gel douche

Un savon solide, dans une boite ou une pochette cirée fait parfaitement l’affaire. Tentez de privilégier les savons saponifiés à froid et fait près de chez vous, il existe de nombreuses marques et petits artisans qui en produisent. Il existe suffisamment pour se faire plaisir entre le format du savon, l’odeur et la composition.
Pour les trouver, je vous recommande
les magasins bio près de chez vous et les marchés. J’en trouve aussi dans certaines boutiques de créateurs, sinon j’adore en ramener de voyage.

le shampoing

Pendant longtemps, je gardais les flacons d’hôtels ou d’échantillons pour les re-remplir avec mon shampoing favoris. C’est moins lourd qu’une bouteille pleine, je ne prenais que la quantité dont j’avais besoin pour la durée du voyage et cela permet de passer la sécurité dans un bagage cabine. En revanche, il reste le risque que cela coule, fuie et en mette plein ses affaires. Depuis l’an dernier je suis donc passée au shampoing solide.
Petit conseil : testez votre shampoing avant le départ pour être certain qu’il vous convienne. Le premier que je me suis acheté me convient à merveille (coup de chance énorme !). J’ai voulu en tester deux autres de marques différentes (et plus faciles à trouver près de chez moi) qui ne m’ont pas convenu : l’un impossible à rincer sur mes cheveux, l’autre m’assèche les cheveux.
J’utilise les shampoings cheveux normaux de la marque les savons de Joya et Pure de Pachamamaï. D’autres marques que je vois souvent sont les secrets de Provence et Lamazuna.

le dentifrice

Je teste depuis quelques mois un dentifrice solide. Un peu déroutant au départ, d’autant qu’il est à base de charbon donc noir, mais je m’y suis faite sans soucis. Il y a certainement d’autres marques qui en proposent mais je suis une utilisatrice débutante donc je ne connais pas trop, moi j’utilise le Black is Black de Pachamamaï.

le déodorant

Depuis de nombreuses années j’utilise une pierre d’alun, solution solide qui me convient plutôt bien. Néanmoins, c’est lourd et je sais que cela contient de l’aluminium qui peut être cancérigène à utilisation prolongée. Donc j’ai regardé pour trouver une autre alternative solide : j’ai trouvé ceux des marques Lamazuna et les savons de Joya. Actuellement, je suis en train de tester le Cocoon de Pachamamaï qui a plutôt l’air de me convenir. Il existe aussi des tutos pour en faire maison sur un certain nombre de blogs, si vous êtes adeptes du DIY.
Attention à la chaleur, le mien à tendance à pas mal ramollir ce qui en complique parfois l’utilisation pour les destinations chaudes !

les cotons-tiges

J’en avais toujours avec moi, je viens de passer à un oriculi. Un seul oriculi pour le voyage, et les suivants : un petit gain de place et de poids mais une grosse diminution de ma génération de déchets.

Pour les filles…

les serviettes hygiéniques

La cup menstruelle remplace facilement les serviettes hygiéniques. J’ai déjà testé en voyage, cela a parfois été un peu délicat dans certains pays où l’accès à l’eau est restreint mais à part ces cas, c’est tellement pratique. Ma liste, non exhaustive, de ses avantages : pas de déchets, peu de place, peu de risque de fuites, pas d’odeurs quand il fait chaud, un coût très vite rentabilisé, fini la panique de ne pas avoir emporté suffisamment de serviettes hygiéniques pour la fin du voyage… Bref, adoptée.
Il existe aussi des culottes et serviettes hygiéniques réutilisables (lavables), de chouettes solutions pour la maison mais, pour le coup, je ne trouve pas ces solutions adaptées en voyage.

le démaquillant

Ce n’est pas mon cas, mais pour celles qui se maquillent, il existe en également des solides comme ceux de Druydes, le petit carré français ou encore Pachamamaï (ce dernier à été testé et approuvé par ma sœur « c’est tout doux »).

Le transport

Utiliser du solide implique de trouver des contenants pour le transport. J’utilise une boite en plastique et des pochettes en coton ciré. Sinon comme vous pouvez le constater, j’ai pas mal de produits de la marque Pachamamaï, ce n’est absolument pas sponsorisé, seulement ils proposent la plupart de leur produits en petit format dans des boites de voyage que je trouve super pratique. Et il est possible d’acheter des recharges lorsque l’on a déjà la boite, donc j’adore !

Une inquiétude que j’ai eu avec les pochettes cirées, était que mon savon ne sèche pas une fois rangé dedans. Verdict : il met un peu plus de temps que dans une boîte mais il sèche ! Mes pochettes à savon et brosse à dent viennent de la boutique Etsy BilaTouchatou.
Autrement je vous déconseille les boites métalliques qui ont tendance à rouiller et à marquer le moindre choc, préférez les pour de jolis rangements à savon à la maison.

Conclusion

Ce ne sont pas des solutions miracles, juste mes petites astuces pour allier diminution de place, de poids, éviter les incidents dus aux liquides et qui ont l’avantage de limiter les déchets.
Pour les savons, shampoing ou déodorants, choisissez les en fonction de votre type de peau, de sa sensibilité, de la nature de vos cheveux, etc. De plus, comme tout nouveau produit, il est préférable d’essayer ces produits avant le départ à quelques reprises pour éviter les mauvaises surprises arrivé sur place (produit qui ne convient pas, réaction allergique, etc…).
Tous ces produits peuvent être commandés en ligne, mais vous pouvez également les trouver dans certains magasins bio.

Autre conseil bagage : emballez toutes vos affaires dans des sacs plastiques, sacs poubelles pour le voyage. Ce n’est pas franchement écolo, j’en conviens. Mais le but est de revenir avec ces sacs plastiques et cela évite de retrouver toutes les affaires de son sac à dos imbibées d’huile pour cheveux venant d’un autre bagage. Ce n’est évidemment pas un exemple au hasard, ce fut la mauvaise surprise en récupérant mon sac en début de voyage cet été. Mon sac à dos a senti ce truc pendant des jours mais mes vêtements ont été protégés du drame grâce à cette astuce.

~   ~   ~

Vous avez déjà eu des « problèmes de liquide » en voyage ? Quelles sont vos solutions pour les éviter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *